Secret défense, mon avis sur le film de Philippe Haïm

Publié le par Olga


Avec mon ami, on s'était dit:
" _ Qu'est-ce qu'on va voir aujourd'hui?. Et si on allait voir le film secret défense?

Je n'étais pas très emballée puisqu'on avait vu un film traitant du même thème avec Léonardo Caprio et qui ne m'avait pas vraiment convaincu.



Diane est une étudiante en langue arabe quand elle est recrutée par la DGSE (services secrets français). Belle, sans attaches familiales (on ne  voit jamais ni ses parents ni ses amis), intelligente, ambitieuse et fragile, c'est la "proie" idéale pour attirer le chef des intégristes dans ses filets. Au début, elle n'a aucune envie d'intégrer l'organisation mais après un premier cours magistral à l'"Espion Academy"donné par Alex le père de son chéri (faut voir le film pour comprendre), elle se laisse griser par cette vie à la Tomb Raider. Qui n'a jamais rêvé d'être Mata- Hari ou James Bond ? Elle apprend plein de trucs qui lui seront utiles dans sa future mission comme par exemple se transformer en moins de deux minutes chrono dans un métro (le pantalon devient jupe) et se maquiller avec la suie des murs afin d'égarer l'ennemi qui la suit.

En parallèle, il y a Pierre, petit dealer qui aime sa maman( joué par  Caterine Hiegel, Gazon maudit, La vie est un long fleuve tranquille). Complètement larguée, pauvre et aigrie (y'a qu'à voir la tête qu'elle tire), elle repousse son petit bout qui ne réclame qu'un peu d'amour maternel et qui finit en taule. Manipulé par les intégristes qui exterminent indirectement le peu d'estime qu'il avait de lui pour mieux le "conquérir" (la scène de la douche est la plus violente du film), il se retrouve à la sortie de zonzon barbu et enturbanné dans les plaines arides de l'Afghanistan. Dans un camp d'entraînement pour talibans, il se prépare à commettre un attentat en France. Et c'est là qu'intervient Diane mais sera-t- elle assez entraînée pour sauver notre Patrie?

La photographie, une lumière délavée et "sale"  jaunit les peaux et nous baigne dans une ambiance desesperée. Les longs couloirs sans fin, les immenses locaux de la DGSE , architecture carrée, froide et fonctionnelle comme l'impassibilité  de ceux qui y travaillent  ressemble à l'univers ouaté du chef- d'oeuvre "Bienvenue à Gattacca".


 




Celles qui se rêvaient en Mata Hari, vont changer de vocation. Pas glamour finalement la vie d'espionne! Par patriotisme et pour sauver le plus grand nombres de personnes, on  sacrifie certains d'entre nous au nom de la république. Après, j'ose éspérer que le recrutement DGSE ne se fait pas avec ces méthodes dans la vie réelle!

Un film à voir donc***** et qui devrait être exporté dans les salles américaines et européennes.



Cela me rappelle un téléfilm où une femme rentrée dans la résistance, est utilisée en guise  de leurre à son insu par son propre service.
On lui donne une mission de transmission de renseignements à accomplir et des cachets de cyanure. Si elle est capturée par les nazis, elle prendra ses cachets afin de se suicider évitant d'être torturée et de donner les informations précieuses pour la France.
Capturée par les ennemis , elle prend ses cachets. Rien ne se passe,. elle ne meurt pas. Torturée par ses ennemis qui lui arrachent les ongles et pire encore vu le cri bestial qu'elle pousse en fond sonore, après des jours de martyr, elle finit par avouer l'endroit et le lieu  du débarquement des alliés.
Evidemment, ce qu'elle ignorait, c'est que le service des renseignements lui avait donné de fausses données. Ainsi, les renforts allemands furent envoyés dans une autre direction le D- Day et les "américains " pûrent tranquillement débarquer sur la plage abandonnée les doigts en V. J'aimerais savoir si c'est vrai mais le sera-t-on un jour au nom du secret défense?


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

saroune 17/12/2008 22:51

oui c'est vrai comme Olga il est super sympa ton blog,( je suis nouvelle) bref on m'a dit que secret defense était un pâle comme des films américains du genre ca m'a pas encouragé a eller le voir. On m'a dit aussi que les ialogues sonnaient faux mais bon j'aime beacoup Nicolas Duvauchelle...

philou 15/12/2008 16:54

encore moi : euh la liste de course interessant mais what else ? sinon, je continue de bosser pour toi et du coup je te taggue dans mon dernier post (inutile de te dire qu'il faut aller voir de quoi il retourne) bon tu fais ce que tu veux du tag, a la poubelle ou tu t'y colles c'est pas grave, ça me fera plus de lecture c'est tout...(le but premier c'etait de pouvoir tagger, je tagge donc j'existe...et tog !) si si sans rire j'ai bien bossé, j'ai decouvert des perles...

bilou 14/12/2008 21:40

Très sympa ce blog, autant que celui de frogita, bravo à son animatrice. Désolé pour le HS.

Olga 15/12/2008 08:28


Bonjour Bilou! Merci


philou 14/12/2008 19:29

il se passe toujours quelque chose sur le blog d'olga la facétieuse...des fois c'est en fond noir, là c'est revenu blanc...il y a un nouvel encart : ma série du jeudi (je vais devenir accros, a quand le coffret KDO pour les fêtes ?) bon là j'ai pas tout lu, j'ai décroché apres la DGSE dans le métro les ongles noirs etc etc...je soupconne le copier coller même...bref rien compris ! par contre le téléfilm à la fin, avec les ongles (encores!) arrachés et le cri de porc qui nous ferait penser que tu viens de la campagne (ah bon ??) j'ai raccroché...et je pense que c'est tellement machiavélique que ça ne peut être vrai ...c'est sorti de la tête d'un scénariste pervers en mal de cruautés nazis...sinon c'est a désesperer de tout...et je préfere ne plus regarder de télé a part les dessins animés de mon enfance...  ah je prefere mille fois betty page...et miss poison ivy en BD (ça y est j'ai retrouvé son nom...!!). Tu nous prépare quoi jeudi : un remake de Titanic dans ta baignoire ???

Olga 14/12/2008 19:38


J'ai tout changé l'article en effet parce que j'en avais écrit une tonne sans me relire et j'ai coupé dans le lard, je me demande comment tu n'as pas décroché dès la
première ligne.