Les tagadas fraises

Publié le par Olga

Si vous avez le courage de lire mes plaintes de femelle incomprise en plus gros, appuyer sur  ctrl+molette avant


Texte écrit Lundi après le dimanche


   Hier était une belle leçon de vie amoureuse. Je vous racontais là que suite à une visite au magasin Leclerc où mon copain s'attardait longuement aux rayons poussettes, j'ai pété un câble.

Hier donc, bouleversée à l'idée qu'il me quitte pour une fille avec qui il couche et qu'il a mis pleine à mon insu, j'ai donc fait ses bagages. Il était rentré tout bouseux du foot. Il ne s'est pas rendu compte du tas de valises qui trônait à l'entrée du studio. Faut dire que l'appart' est petit et qu'il n'y avait pas assez de place pour mettre en exergue le changement de place de ses affaires.

Quand il est sorti de la salle de douche, il sentait si bon le Tahiti aloé vera. J'avais décidé de rester calme et lui signifier simplement de partir mais cette odeur fleurie qui me donnait envie de l'embrasser dans le cou contrastait avec ma résolution de le faire dégager de chez moi, la résolution d'être respectée et digne. Il m'a trompé, il doit partir.

_Pourquoi tu pleures, bébé? (Oui parce que on est pas un vrai de vrai de couple mais on s'appelle bébé! Ça fait moins fake)
_ Tu vois tes valises là?
Et comme je ne peux pas le regarder dans ses yeux sans pleurnicher, je préfère m'adresser à ses bagages
_ Elles t'attendent
_ Quoi mais qu'est ce que j'ai fait?

Il me toise sidéré et puis s'apaise.
_On est le 26 aujourd'hui?Je vois, je vois.
_ Tu vois quoi?
_ C'est pas à cette période que t'as tes règles, parce que quand t'as tes règles, tu deviens folle comme maintenant.
_ Oui, mais n'essaye pas de changer de sujet. TU TE BARRES!
_ Pourquoi, tout d'un coup, ça te prend comme ça. Sympa la fille! Sympa! Si au moins y'avait une raison.
_ Le bébé c'est une raison suffisante.
_ Le bébé?

Et là il pâlit blanc plus blanc qu'un tampax:
_ Tu le sais depuis combien de temps?
Evidemment j'avais espérer me faire des idées sur son compte mais là, il avoue. Je n'ai pas envie d'en savoir plus. Mon coeur se morcelle. Mon ego surtout. Je l'héberge et en retour il gratifie une autre femme de ses gènes. Un monstre!

_Le jour où on est allé chez Leclerc. J'avais un doute quand on a vu les poussettes maintenant je n'en ai plus aucun.Franchement, c'est pas pour être méchante mais je doute que tu fasses un bon père vu ton comportement.

Il ose se fendre d'un sourire ce qui me fout les boules:
_ T'es fier de toi, connard, ordure?
_ Oui, c'est dingue la vie. Quelques giclettes et hop la vie.

Ma main gicle sur sa face. Il retient sa joue avec sa paume comme si elle allait tomber.
_ Tu es en tension, Olga. C'est normal. C'est normal. Écoute, je vais prendre l'air et quand tu seras calmée je reviens. Moi aussi je me sens tout bizarre. Tu crois que le préservatif a pété sans que je m'en rende compte?
_ Tu veux que je rougisse ta deuxième joue? Dégage j'ai mal au ventre je crois que je vais vomir.
_ Tu veux que j'appelle ta mère. Elle a déjà vécu ça, elle pourra t'aider.
Mon père a engrossé d'autres femmes que ma mère et je n'en reviens pas qu'il utilise cette histoire que je lui ai confié pour me blesser encore plus. Un malade, ce Jérôme!

  Je le  jette dans le couloir avec ses valises. Ca fait un ramdam tel que la voisine se met à hurler:
_C'est pas bientôt fini. On n'a pas à savoir votre vie déjà qu'on peut pas dormir la nuit. On dirait qu'on tue le cochon. Merde! crie-t- elle en ne cessant de tousser.

_ Bon, je reviens mon amour, calme- toi. Tu veux que je te ramène un truc de l'épicerie arabe. Des M&M's, t'aimes les M&Ms ou des kit- kat?
_ Jérôme, je ne veux plus voir ta gueule. Je ne veux plus rien de toi, rien!

 Je le revois dans l'appart' quelques minutes après. J'avais oublié de lui reprendre les doubles des clés.
_ Il agite un paquet de tagada fraise devant moi.
_ Pourquoi tu m'achètes ça, c'est n'importe quoi.
_ Y'avait plus de fraises et comme t'es enceinte, je pensais que si je t'achetais un truc qui ressemblait à des fraises, ça te calmerait. ne t'en fais pas, je vais être le meilleur des pères.







Morale de cette histoire: J'ai bel et bien mes règles et cet imbroglio est d'ordre hormonal. Si mon taux d'oestrogène n'avait pas chuté de 53,4%, au lieu de mal interpréter le regard  Jérôme sur le lit de bébé, j'aurais dû répondre aux 6 grandes questions fondamentales. Qui , quoi , où, quand , comment, pourquoi?

Qui? Jérôme
Quoi? Regarde le lit du bébé
Où? Au magasin Leclerc?
Quand? Maintenant (jeudi dernier)
Comment? Avec ses yeux
Pourquoi? Et là, j'aurais dû lui poser la question, ce qui aurait évité de me mettre dans cette situation délicate a imaginé un scénario (lui avec une autre femme). Pourquoi tu regardes le lit du bébé au magasin Leclerc maintenant avec tes yeux?



J'ai tellement pas confiance en ma faculté d'être aimé que j'avais peur qu'il me dise que mon scénario était vrai ( lui allant avec une autre femme). Mon ego, ma peur de la blessure narcissique est la cause de toutes les ruptures avec mes ex. Je m'imagine des trucs et prends un comportement revanchard qu'ils ne comprennent pas. Me croyant dingues car soudainement agressive, ils partent.

Heureusement, que Jérôme vit avec moi sinon il aurait fait comme eux. Pas long feu.



 Deuxième conclusion:pour garder un type, il faut le motiver à emménager avec nous. Vu la crise du logement et par flemme, il reste.

Dernière question: dois- je lui dire que je ne suis pas enceinte? J'hésite, ça lui ferait tellement de mal.
















Publié dans Mon copain Jérôme

Commenter cet article

mauve 14/11/2009 16:57


En un mot pour résumer et synthétiser: J'ADORE.
Mauve


Olga 18/11/2009 11:36


Merci Mauve;)


Miss+Kilimandjaro 06/05/2009 16:44

Chère Olga, j'aime toujours autant tes articles et la chute de celui-là a failli me faire étrangler de rire en buvant mon thé ! Je ne te remercie pas pour le clavier de mon ordinateur (qui est un portable soit dit en passant !) et que j'ai du éponger avant de rédiger ce com !Fais bien attention à toi ! Ce Jérôme n'a s-tu pas quelques sentiments à son égard? D'une collocation pour quelques semaines, cela ne pourrait pas se transformer en une collocation pour des mois, voire des années?Je te bise et bon courage pour ta prochaine semaine de règles !!! (Je compatis, je déguste moi aussi de temps en temps !)

Olga 06/05/2009 20:28


Je suis contente de ne pas être là seule à avoir des règles laborieuses lol


philou 28/04/2009 14:17

ouais ben n'empeche que malgré un certain manque de psychologie elementaire, il a 100% raison le gars : quelques giclettes de trop et hop, in the caddye et pour la vie...c'est dingue ! des fraises tagada, c'est romantique...c'est le geste qui compte...

Olga 30/04/2009 11:36


Un geste qui fait grossir ;)