Dr House crée des vocations

Publié le par Olga

Je n'écris plus beaucoup ces temps- ci car je joue mon avenir à pile ou face. A plus de trente ans et pleins de petites poussières, je n'ai toujours pas rencontré le job de mes rêves. Je veux toujours être chanteuse ou actrice peut être même star à condition que les paparazzi ne me prennent pas en photo à mon réveil mais pour ça il faut passer des castings et j'ai souvent la flemme de faire la queue, en plus souvent elles sont longues. Je suis plus toute jeune non plus.

A bien y réfléchir, chanter tous les jours et jouer la comédie, c'est comme tout. Si les chansons  où les films qu'on doit interpréter sont bidons, ça doit être chiant. Aussi chiant que de répondre à mes clients chiants au bureau. De toute façon tout est chiant. Y a des moments comme ça, et d'autres où je suis lucide. Je ne serais pas chanteuse mais autre chose.

Alors depuis quelques mois, je souhaite retourner à la fac enfin je souhaitais parce qu'il semble que quand on reprend ses études après avoir arrêter 2 ans l'université, c'est plus quelques centaines d'euros qu'on paye mais quelques milliers pour certains masters. C'est tout un bin's pour la prise en charge des frais de formation continue mais pas infaisable. Je sens que j'ai déjà la flemme.  Je me demande si mon CIF pour l'école de médecine sera accepté. J'ai pas envie d'être docteur pour m'occuper de malades chiants mais ça me serait très utile   pour comprendre enfin la série Dr House.






Comme cet épisode de la saison 8/Episode 546

L'associé du Dr. House, Eric Foreman s'égosille
:" La malade vomit du pus et son pouls et à 65 degrés fahrenheit pulsation. Je lui fais tout de suite une sonde intra- veineuse du logorythme ventriculaire. Ça doit être  une Lipo-trachéite virale."

Dr House
: une Lipo-trachéite virale mais vous avez quoi dans le cerveau, Foreman, de la merde grise? La LTV n'entraîne pas de fièvre mais des gargarisations du biorythme clitoïdien. Faites lui une transfusion béta- sanguine rhésus 2.

 Allison  Cameron Associé n° 2 :une transfusion béta- sanguine rhésus 2.? Mais si elle a vraiment  une Lipo-trachéite virale, la patiente va mourir et c'est trop triste!

Dr House:  On peut toujours essayer. Ça ne coûte rien. Qui ne tente rien n'a rien.  Pierre qui roule n'amasse pas mousse. C'est en forgeant qu'on devient forgeronne. Qui vole une meuf, vole un beauf. Chase, retenez ça dans votre petit crâne de sodomite refoulé. Ça vous sera plus utile que vos 9 années de médecine.

Peter Brooks associé n°3: Primo, je ne m'appelle pas Chase . Secondo, je n'ai jamais caché que j'étais gay et tercio vous savez très bien que je n'ai jamais fait médecine mais 3 ans d'Arts plastiques et c'est pour ça que vous m'avez embauché.

Dr House Oui, vos croquis sur l'anatomie humaine m'avaient émoustillé. Rien de plus beau qu'un organe humain peint  à l'huile.

Allison Cameron: Hé! oh! On a une patiente qui  crève! Alors vous causerez littérature plus tard.

Eric Foreman
: Mon dieu, les yeux de la patiente sont sortis de leurs orbites. Ce n'est pas une lipo- trachéite virale. Vous aviez raison House. C'est un lyposome mitochondriale dans sa forme primo- dégénérative. Mettons là sous sphinctérogramme.

Dr house: Non, vous aviez raison, c'est bien une Lipo-trachéite virale. Regardez, son sang coagule à 8.9 sur l'echelle de Richard.

Eric Foreman: Je lui fais un sonde intra- veineuse du logoritme ventriculaire, alors?

Dr House Oui Ducon.

 Peter Brooks associé n°3
:Vous êtes un génie House. Je vous adore

DR House: Hum, hum, je n'exaucerais aucun de vos voeux . Allez vous  frottez la lampe magique loin de moi, Alladin.

Allison Cameron: Je lui remets les yeux dans les orteils heu..  bites. Monsieur House?

 Dr House: Où voulez vous  mettre ses yeux  ailleurs que dans ses orbites, Cameron? Et ne  m'appelez plus monsieur, ça m'énerve.

Allison cameron: D'accord Madame.

Dr House:  Peter que faites- vous encore là! Allez aider Foreman à transpercer  la sonde intra- veineuse du logoritme ventriculaire dans le coeur de la patiente au lieu de rester planté là à me reluquer la langue pendante.


 Peter Brooks associé n°3
Vous me faites mal, House. Vous êtes en train de me  défoncer le..., ouille, ouille!.


Dr House:
Ne prenez pas vos désirs pour des réalités, Peter- Pan- Pan- cul-cul.

 Peter Brooks associé n°3:Je parlais de votre canne, House.Vous me défoncer le pied avec votre canne!

Docteur House souffle et avale dix cachets de Vicodin sans respirer. Il entend  les associés crier de joie. La patiente est complétement guérie, le traitement a fonctionné. Le docteur House sort de l'hôpital sur la pointe des pieds, évitant  ses collègues. Rien ne le gênerait plus qu'affronter de nouveaux compliments de gens moins intelligents que lui. Mais une fois au rez-de- chaussée, il tombe nez à nez avec la malade- qui ne l'est plus. Elle dit qu'elle s'appelle Jenny et non pas Patiente- qui-vomit-du-pus. Il répond qu'il l'appelle comme il veut.  Pour le remercier de lui avoir sauvé la vie, elle  lui propose de le ramener en voiture  et d'aller en discothèque mais il refuse. Il est venu en moto, il n'aime pas les discothèques et il la trouvait plus intéressante quand elle représentait un défi médical.
                                                         THE END






Voilà, je crois que je vais faire médecine. Je remplis mon dossier d'inscription, on verra bien.




Publié dans Loisirs

Commenter cet article

gautier 07/04/2009 19:01

Franchement Olga, t'as une carrière de dialoguiste toute tracée.J'ai jamais essayé le sphincterogramme, mais ça a l'air chouette.

Olga 10/04/2009 20:06


Un jour viendra où tu auras cette chance LOL


philou 07/04/2009 08:01

salut ma belle des champs ! tu baguenaudes encore sur le blog..?.moi c'est pareil : j'ai plus le temps, je passe 1 h le matin a répondre aux coms résultat : en retard systémique ! (ça fait médical, systémique) ... je ne sais pas si cet extrait est sérieux ou pas : sphinctérogramme j'ai un doute... de toute façon, je n'ai jamais regardé Dr House. et pas envie...les séries urgences, expert, pompiers etc...me gavent, surtout made in USA. on est des milliers a faire un boulot chiant...mais on est assis, au chaud, les plus chanceux ont du bon café et peuvent surfer...dur dur de se remettre en question par temps de crise, avec des emprunts a rembourser, des pensions a verser, des gosses a rassasier...mon objectif N°1 : retrouver mon lit douillet ce soir pour terminer le rêve inachevé de ce matin...(baillement !) ...

Olga 10/04/2009 20:07


Oui, c'est que ma real life me prend bcp de temps. Je n'ai plus trop de temps de vadrouiller sur les blogs comme avant.