Mon père est une ordure à Noël

Publié le par Olga






Mon amie m'envoie un sms à l'heure où le matin laisse place à l'après- midi  pour me dire que son père est une ordure à Noël. Chaque année, il fait pleurer sa mère et je lui réponds:
"Pourquoi tu continues à les voir en ce pathétique jour puisque tu sais que cette date les rend marteaux, réminiscence d'une enfance désolante qu'ils n'ont pas réussie à résilier. Elle me renvoie le sms.

 "Chaque Noël , vois- tu, je garde l'espoir d'une réunion familiale emplie d'amour ou nous nous souririons et nous aimerions joue contre joue. "

Je décalottais un Révillon  de son papier doré et maugréais de ne pouvoir lire la citation en entier alors je les déshabillais toutes, les papillotes, têtue et prête à tout pour récupérer l'autre moitié de phrase d'un certain Sacha Guitry (le chanteur?) " On est un peu"... un peu quoi?

Re- SMS de la cop's qui devrait arrêter de me gonfler avec ces rêves d'enfants attardés. Ne peut- elle pas  comprendre que ces parents ne seront jamais idéaux à Noël à moins d'entamer une psychothérapie cognitive immédiate? Où est- il écrit que Noël doit être le plus merveilleux des jours de l'année? Après le mythe du prince charmant sur son cheval blanc, il faudrait casser la gueule à cet espoir fou que Papa Noël arrangera tous les problèmes familiaux. Moins d'espoir, moins de désespoir.

"Je vais me tuer".
A prendre au premier ou au triple degré? Pas inspirée, je déplie le papier blanc qui enveloppe mon chocolat éclats de noisette au lait. ... l'esclave des rêves qu'on a faits. Serait- ce la suite de ma citation de Guitry? On est un peu l'esclave des rêves qu'on a faits. Ça colle bien en tout cas. Je lui envoie ma citation chocolatée texto facto.

2heures après, bip bip lambada, Un SMS de la copine.
Ton  SMS m'a fait beaucoup réfléchir. 1000 mercis ;) Je me sens soulagée d'un poids.Je ne serais plus l'esclave de mes rêves.

Et moi je me sens lestée d'une bonne poignée de lipides. J'ai tout mangé le chocolat. J'ai  tressé une couronne argentée avec l'emballage et j'ai déguisé le sexe de mon ami en sapin de noël. Il y avait déjà les boules.Magie, magie!

Là, je prépare un bon stugtofitz, recette de ma grand- mère Turystistanne, parce qu'il n'y arien de tel qu'un bon plat pour garder un homme amoureux.


Joyeux N

Publié dans Vie privée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article