Blog// commenter pour être commenté: un cercle vicieux?

Publié le par Olga


J'avais prévu de vous refourguer une autre vidéo sympa comme hier sans texte qui a bien fonctionné le temps que j'achète mes huîtres à Carrouf avant qu'elle  ne coûtent un bras,( merci Luciano, t'es un bon baby- sitter de blog) mais là je viens de passer chez Ronchon. Son post d'aujourd'hui m'interpelle. Il s'intitule :

"ça t'écorcherait la gueule de me laisser un commentaire"
. Or si on regarde les derniers post de Ronchonnette, elle en a au moins 10, avant elle en avait peut-être le double. Ma moyenne de coms doit être de 5 et je m'en réjouis parce que je  n'ai pas envie de gérer un gros service après- vente. Quand je vois, des blogueurs qui passent plus de temps à répondre aux coms qu'à écrire un billet, ça me fait peur. Je suis pour les petits comités peinards.

De plus, il ne faut pas oublier que la blogo a ses saison basses et saisons hautes, je ne blogue vraiment que depuis juin mais c'est un fait que  quand fêtes il y a ou vacances scolaires, la vie réelle nous absorbe tellement qu'on oublie qu'on a une vie et des amis ...virtuels. Donc Ronchonnette, ta baisse de coms est normal. Commenter , c'est un vrai métier à moins qu'on te lise en diagonale et que tu te satisfasses d'un  Kikoolol à la fin. Non, moi je tiens à lire en intégral à tête reposé comme je te l'ai déjà écrit.

Parce que je vous avoue qu'au début, vous tous qui passez, je m'en foutais bien pas mal. J'écrivais juste pour poser à plat mes chagrins d'amour comme et par exemple sans penser à étre lu ni commenté puis en Juin, je suis revenue dans la blogo remontée à bloc et à force de billets acharnés, j'ai atteint au prix d'une crampe du poignet le statut Privilège d'Over-blog, le statut qui permet de mettre du Javascript et c'est tout. Et pour cela, j'ai commenté par- ci par- là histoire de rameuter du peuple et atteindre le fameux Block rank de 75 pendant une semaine, vous n'étiez donc que des stats et rien de plus (hahahaha! rire sadique du méchant dans inspecteur Gadget!) . Suite à ça, je  me suis rendue compte que pour être commenté c'était du gagnant-gagnant. Tu ne commentes pas, on ne te commente pas parce que tu as beau avoir des lecteurs si ils sont en majorité pas blogueurs, ils ne commentent pas, et ça tous les pros du référencement qui pullulent sur la toile vous le diront: O,76% des visiteurs laissent une trace écrite. Regardez dans les blogs, il n'y a pratiquement que des blogueurs  (y'a pas de synonymes pour blogueurs là? Parce qu'à l'école on m'a dit qu'il fallait éviter de faire des répétitions et là je bloque!!!) qui réagissent et surtout quand ça crache sur d'autres blogosses et "blogarces", quand ça se frite pour savoir si les articles sponsorisés sont éthiques ou non ou pour causer de statégies afin de  remonter  en flèche au classement Wikio.


  Peu commente. Moi- même à la base je ne commente pas des masses. Je suis une zappeuse du net et de blogs.J'utilise le net de façon utilitaire, je m'intéresse aux billets et rarement à l'éditeur des billets. Comme je vais loin dans les blogs (bitacorras) hispaniques, anglophones et asiatiques que je lis avant les francophones, je n'arrive pas à croire que des blogueurs lisent au quotidien ceux de leur blogroll. Il n'y a que 24 heures dans une journée. Je lis plusieurs posts d'affilé d'un blog mais pas tous les jours. Aussi talentueux soient- ils, ça me semble bizarre de lire quelqu'un tous les jours. Imaginons que nous sommes dans une réunion de groupe avec nos journaux intimes , nos notes. J'ouvrirais une fois le cahier de Betty ou Alfredo mais je ne le lirais pas tous les jours ou voire jamais. Ma famille qui m'aime (je crois) ne me lit pas alors qu'ils connaissent cet URL ces enfoirés. Comment pourrais- je croire que tous les visiteurs viennent pour ma ganache? Ils viennent pour un billet et après ils partent, peut- être ne reviendront- ils pas et je m'en fous. On écrit d'abord pour soi (dans mon cas.)

Passer son temps à lire sur des écrans de pc pour ma part c'est pas agréable, on se nique les yeux!
Du coup, ce qui me gêne le plus maintenant et c'est pourquoi je commente moins chez les autres blogueurs, c'est que j'ai l'impression qu'il se sentent forcés de faire de même en retour alors que je commente parce que j'en ai envie, parce qu'il s'est crée des affinités virtuels alors que dans la vie on se dirait même pas bonjour si ça se trouve.

Donc tout ça pour dire que Ronchon , c'est pas parce qu'on commente moins chez toi que tu es nulle!!! N'importe Nawak.

Comme c'est bientôt Noël, je propose à tous les gens qui veulent faire leur B.A comme il est de coutume, ça porte bonheur ! Attention l'article "ça t'écorcherait la gueule de me laisser un commentaire" est fermé aux coms mais allez d'en celui d'avant.



A plus bande d'enflures ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;) I'm Joking (###ajout du 18 décembre,  notez qu'hier, ça m'a fait rire d'écrire ça parce que le patron quand il rentre au bureau, il nous dit toujours " salut bande d'enfoirés"pour rire et nous, ça nous fait marrer . Depuis que je suis dans cette boîte, je suis contaminée à mon tour, je commence toutes mes phrases par putain et je remplace plein de verbes par niquer, il va falloir que je me fasse un lavage de cerveau afin d'éviter tout impair lexical au repas de Noël) sinon bye- bye héritage.

 N'oublions pas pas que l'homme ne peut pas vivre sans ses contemporains c'est pour ça que les tortues contrairement aux chiens et aux éléphants ont été victimes du Tsunami, parce qu'elles sont solitaires et qu'elles véhiculent très peux d'infos  entre elles. (### ajout du 18 décembre, je ne sais pas pourquoi j'ai écrit ça. A cause d'un document sur Arte, mais je ne vois plus le lien avec le billet. Je le laisse quand même!)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miss Kilimandjaro 20/12/2008 12:45

Depuis que j'ai un blog, je ne commente pas plus qu'auparavant. Si je laisse un commentaires c'est parce que j'avais quelque chose à dire à ce moment là, et je me vois mal passer une heure à poser des micro-commentaires histoire de faire tourner mon adresse de blog.Je préfère cent fois mieux que quelqu'un arrive chez moi parce qu'un autre bloggeur m'aura recommandé sur sa page ou sur un de ses articles.Par contre j'apprécie que les gens me laissent un commentaire plutôt construit et je prends plaisir à y répondre. Si je n'ai pas le temps, je ne publie pas les commentaires et je le fais quand je suis au calme, fraîche et dispo.J'avoue, j'aime bien recevoir des commentaires : en plus du nombre de visiteur reçu chaque jour et du temps moyen passé sur mon site, j'attache beaucoup d'importance aux commentaires. Et une chose toute bête, j'ai beaucoup de tendresse pour certain des commentateurs de mon blog.

Jean-Christophe 18/12/2008 23:08

Kikoolol ....Merci pour l'enflure. Commentez Ronchon où ça ? Elle à l'air super sympa ta cousine Mélusine (je peut venir ? J'aime pas les huitres ou alors chaudes...) Je fais partie des 0,76% des enflures qui laisse un com quand le blog ou la Bloggueuse...(?) lui plaisent.Bises au Loulou (la star du blog)Youpiiiiii

Olga 19/12/2008 10:49


Bonjour enflure (non je plaisante hihihi! rire sadique) le loulou te fait de gros bisous bon Mélusine finalement ne viendra pas à noel . elle fait un show dans une
boite " ça s"appelle l'échangeur" je crois . lol

Bisous


Ludo 18/12/2008 20:23

Kikoolol!

A. 18/12/2008 19:03

Par rapport au fait que si on commente pas chez les autres, on est pas commenter en retour, je +1.C'est barbant d'être commenté par pour l'intérêt du texte maispour une idée plus interéssée. Ca me gonfle!

Olga 19/12/2008 10:50


je plussoie


Mélusine 18/12/2008 10:34

Hello, c'est ta cousine. je viens de temps en temps ici histoire de vérifier que tu ne diffames pas notre famille (je plaisante). Bien que tu aies été adoptée à l'âge de 6 mois (ah! On ne t'avais pas dit, je suis désolée) nous t'aimons beaucoup enfin on t'aime bien quoi... J'ai trouvé ça beaucoup plus excitant à l'époque de notre adolescence de passer un mois à trouver la clé de ton journal intime mais finalement le fil de fer de mon appareil dentaire a fait l'affaire.J'ai fait toute mon éducation sexuelle grâce à tes expériences écrites et si on m'a remis le Pénis d'or pour mon dernier film, "Lèche- minette" je te le doigt et je te dédie mon trophée que tu pourras te mettre dans le ... A bientôt au repas, au fait les huîtres c'était pas la peine, je vais amener des moules à gogo! Bisous!