Une bombe à San Francisco (1)

Publié le par Olga

femme.jpg
 Partir pour oublier ses peines

 

J'ai un don pour me mettre dans les emmerdes. C'est pas possible. Si je n'avais pas rencontré Xavier le pompier, je ne serais pas tombée amoureuse de lui. Et donc je n'aurais pas eu le coeur brisé quand il a, quand il a... De l'eau coule sur mon visage. Je ne me sens pas prête à en parler, pas encore. Donc, je disais, je n'aurais pas eu le coeur en débris. Je serais restée rationnelle et en France. Finalement prendre ses bagages, ça ne résout rien, la tristesse se déplace avec nous. Un chagrin, une souffrance, ce n'est pas comme un chien qu'on peut abandonner sur l'autoroute des vacances. C'est plutôt un tique qui nous suce le sang. Si on arrache mal le tique, la tête reste dans la chair et provoque un oedème .Ohlala! J'extrapole là!

Bon, donc effarée, déboussolée, sans le garde- fou du travail puisqu'en vacances, je rencontre Pedro pas sur Meetic pour changer mais sur un forum de voyage. Il recherche une équipière pour son tour du monde immédiat. 
J'ai réalisé qu'un tour du monde nécessitait au moins trois mois et qu'il était très beau et musclé donc je le suivais pour la première étape d'une durée d'un mois uniquement: Honolulu.

Tout allait bien. On s'est embrassé sur la plage, coquillages et crustacés ;)
Bien que je pensasse toujours à mon Xav', j'arrachais une par une mes tiques en enlevant bien la tête (dans les deux sens: il y a des sales tiques là- bas).


Il m'avait menti!


La journée, il était toujours occupé et je me retrouvais seule dans la case. Je fouilla sans faire exprès dans ses affaires et je tomba sur son passeport, il m'avait menti. Il n'avait pas 32 ans mais 43. Je tombais des nues.
Encore un menteur, affolée, je pris le premier avion pour le continent américain. San Francisco, son pont, sa prison. Je n'avais pas la tête dans les épaules durant mon voyage aérien. Vous savez ,avant d'atterrir sur le sol de Madonna, faut remplir un papier. Y'a juste des cases à cocher prouvant qu'on n'est ni atteint d'une maladie grave, ni un délinquant, ni désireux de travailler sans papier. J'ai coché oui pour: avez- vous été par le passé impliqué dans des actes d'espionnage ou de sabotage?
Ca m'apprendra à être honnête.J'ai déjà espionné pas mal de mes ex et saboté pas mal de leurs bagnoles. Alors pourquoi mentir? Je n'ai pas honte de mes bêtises du passé!


Quand je vous disais que j'avais un don...


Les policiers ont débarqué. On a eu peur; On croyait qu'un employé d'Al QUEIDA était parmi nous. Quand on m'a menotté,j'ai crié:."I'm a bomb but I don't have a bomb"
Ce fut la terreur générale, je crois que les américains ne comprennent même pas leur propre langue. ils ont tous gueulé. Après, menottes, baragouinage en anglais. Case prison. J'ai le droit à une heure d'internet par jour.
Le vigile arrive, il va me fermer ma session de force. A bientôt, je vous argggggggh....

 

Publié dans Vie privée

Commenter cet article

Marion 18/08/2008 12:59

Mais ce pedro, c'est pas le même que le jardinier d'hollywood?

Doune 06/01/2008 16:19

Je suis prof d'anglais au cas où cas où tu voudrais retourner au U.S, à moins que tu y sois encore?

Olga 06/01/2008 18:50

Merci mais je maîtrise totalement.Want you fuck my wife!ET pour ce qui est des vacances au "soleil", elles sont terminées. ;)

fantasia 11/12/2007 01:51

trop fun olga... j'adore ton blog... a bientot

moi 06/12/2007 00:50

lol tres fun la fin du billet :D