Petit mais qui fait le maximum! (3)

Publié le par Olga

année universitaire 1997-1998 



  A l'université, Applemac* (son vrai prénom , c'est Paulo mais on l'appelera Applemac pour préserver son anonymat) les faisait toutes tomber. De la vierge effarouchée à la plus canon, il réussissait tous les défis que lui lançaient ses potes
en idôlatrie face à ce maître de la séduction. 

  Une rumeur courait qu'il couchait régulièrement avec la femme du recteur, une ancienne miss Suède, afin d'obtenir plus facilement une des rares bourses d'échange universitaire avec New- York. Il avait un visage plus séduisant que celui de Brad Pitt, de l'humour à revendre. Il fallait voir comment elles riaient toutes à chacune de ses blagues, il fallait les voir aussi pleurer quand il les jetait. Quand vint le tour de ma meilleur amie Solène, je crus pouvoir la consoler en lui disant:

_ Ne pleure plus Solène, il n'en vaut pas la peine et puis tu vas pouvoir remettre des talons maintenant.

En réponse, Solène s'est offusquée:

_ Tu ne peux pas savoir Olga ...bouhhh... tu peux pas comprendre! Ouin!!! Il y aura plus jamais personne après lui. C'est l'homme de ma vie, le père de mes enfants.

_Ne dis pas n'importe quoi. Tous les mecs sont à tes pieds, tu n'as pas été Miss Université 1997 pour rien! Toi- même, tu disais que tu ne sortirais jamais avec lui après ce qu'il a fait à Céline, Delphine, Natacha, Emilie, Soumia, Béatrice, Solange, Fatou, Inès, Edwige, Dolorès et que tu ne te voyais pas sortir avec un Tom Pouce.


_...Tais- toi, Olga! Tu es jalouse parce qu'il ne t'a jamais draguée. Il ne s'intéresse qu'aux belles filles.

J'étais peut-être transparente à l'époque avec mes cheveux électriques, mes rondeurs, mes lunettes à grosse monture mais j'avais ma dignité. A ces mots, je suis partie. Il m'a fallu une semaine pour accepter ses excuses.




Un canon géant


J'aurais du attendre un peu plus. Elle m'appelait essentiellement pour me parler d'un truc méga- important: Applemac. Applemac le matin, Applemac le midi, Applemac le soir. Je commençais à faire une indigestion de ce type qui utilisait sa toute petite taille ( 1m45 environ) pour les faire craquer. Au départ, Solène n'était pas forcèment interéssée par lui, parce que son genre c'était plutôt les mecs de sa taille à elle: 1m80. En fait, elle avait le béguin pour Franck, beau basketteur qui frôlait les 2 mètres (un crétin sans consistance pour moi car toujours collé au cul d'applemac, plus ébloui par ses prouesses de lover que par ses propres paniers). Trop intimidée par ses muscles pour lui parler, elle choisit une tactique indirecte d'approche qui lui fut fatale. Afin d'en savoir plus sur Franck, elle proposa de donner des cours à son meilleur ami qui n'était autre que notre mini-héros universitaire, se croyant immuniser d'une éventuelle attirance par 35 cm de différence. C'était sans compter sur la fine ruse de notre petit Casanova.



  Après deux ou trois règles de grammaire brittanique, il la regarda d'une manière intense. Elle fut d'abord gênée et lui demanda d'arrêter." Je n'ai jamais vu une fille aussi belle que toi". Ca ne marchait pas. Pendant une heure, il lui lança des fleurs. Elle ne succomba pas. Alors, il se mit à pleurer en disant qu'il était le plus malheureux des étudiants parce qu'il n'était pas comme les autres et qu'il comprenait qu'une fille aussi canon qu'elle ne veuille pas sortir avec un monstre. Elle se sentit coupable et le laissa l'embrasser sur la bouche puis poser ses mains sur ses seins. Après, tout s'est passé très vite, il la fit tomber sur le lit. Elle ne put résister très longtemps à ses caresses érotiques, ses toutes premières. Elle qui conservait son hymen pour la nuit de noces fut dépucelée sans vergogne. Tous les soirs pendant un mois, elle revint à sa résidence. Quand il la prenait, elle serrait très fort sa croix dans sa main pour que Dieu lui pardonne de jouir si fort.


Publié dans meetic story

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roller blanc 13/01/2008 12:03

la blonde, tu me la présentes ;)

bouchbleu 02/01/2008 17:26

je trouve ça irrespectueux de se moquer des catholiques

Olga 03/01/2008 21:26

Bouchbleu,Je trouve irrespectueux de faire un cunni à une schtroumfette et de venir commenter sur ce blog la bouche pleine!

flobend 14/10/2007 10:19

En effet il n'est pas besoin d'être beau et fort pour être grand séducteur,tout dépend de l'intensité de la volonté qui est quelquechose de métaphysique."Solène" n'a donc rien à se reprocher et elle peut laisser tomber sa croix.

Olga 24/10/2007 12:25

Solène si tu nous lis...

*** 14/10/2007 06:32

Quand tu te reliras 12c4 tu te trouveras certainement pleine d'intelligence dans tes analyses, à ce moment prècis il faudra te souvenir qu'il n'en est rien et que ta vie insipide est le reflet de ta médiocrité.

Olga 24/10/2007 12:22

Encore un qui vient de se faire larguer et qui broie du noir!

mimi 13/10/2007 22:47

Il m'est arrivé une histoire pareil ou presque. Je crois que les gars qui sont diferents , hors norme en font toujours trop pour prouver que c'est des vrais mecs en sortant avec plein de filles. Je suis sortie avec un garçon en fauteuil roulant, très bogoss!Hé là pareil, un tombeur de filles, tout ça pour prouver que ça fonctionnait bien en bas. a cause de ça on est plus ensemble, g pardonné ces fidélités plus facilement que si il était "debout" parce k je pouvais comprendre sa faille jusqu au jour ou jai dit stop! STOP et moi alors dans tout ça!

Olga 24/10/2007 12:32

C'est vrai! On pardonne le mec parce qu'on s'imagine que d'une façon ou d'une autre il souffre. Combien de femmes battues ont ce raisonnement:"il me fait du mal mais c'est pas exprès, c'est à cause de son enfance.C'est un mec bien au fond" jusqu'à qu'il les crève, mais c'est pas de sa faute, c'est à cause de son enfance!
Et là est ce si différent? Il est handicapé ou nain, et pour ça on ne doit pas lui en vouloir de se comporter comme une merde.
Stop, les victimes, c'est nous!